Accueil / Home


In Nice-Matin

Du Louvre à l'art plaquettaire, on voit mal le chemin, à moins de lire entre les signes. Joël Ducorroy appartient à ce type d'individus qui cultivent le paradoxe. Il s'est d'ailleurs inventé une forme d'art qui en est l'extrême illustration : chacune de ses œuvres l'est, soit par excès, soit par défaut. Artiste, il est bien difficile de le classer, non qu'il soit inclassable mais son travail n'a pas d'équivalent. Il fraye avec le pop art, flirte avec le nouveau réalisme, tutoie l'art conceptuel. On pourrait dire qu'en matière de peinture, il a trouvé une parade infaillible. A la sempiternelle question : "Mais qu'est-ce que ça représente ?", il peut se contenter de répondre : "C'est écrit dessus". Ces mots de Philippe Piguet résument l'esprit d'un art qui semble suivre Aristote qui disait : "L'art est l'idée de l'art".